mercredi 14 avril 2010

7ème Art & ISF : un duo d’acteurs gagnant-gagnant

Cultivant avec finesse cette ambiguïté d'être à la fois art de divertissement et industrie prolifique dans le domaine de la créativité, le cinéma en 115 ans d'existence est devenu, depuis peu, source de profits en toute légalité pour le contribuable…

Comme en 1929, le cinéma que l'on disait moribond s'avère le meilleur remède anti-crise. La fréquentation des salles obscures, en France augmente. Elle a enregistré une hausse de 7,1% en 2009 selon le Centre National de la Cinématographie (CNC) et les premières estimations de 2010 sont optimistes. Le phénomène envahit l'Europe et à l'échelle mondiale, l'Inde, le Japon et les Etats-Unis. La multiplicité des canaux de diffusion modifie désormais le schéma de rentabilité des œuvres et les nouvelles dispositions fiscales en vigueur en font désormais un secteur économique attrayant à plus d'un titre.

L'Etat français, soucieux de stabiliser et de dynamiser une économie fragilisée par la crise financière a promulgué, en effet, dès le 21 Août 2007 la loi TEPA en faveur du Travail, de l'Emploi et du Pouvoir d'Achat. Elle permet au contribuable une réduction d'Impôt sur le revenu, égale à 75 % des sommes investies dans des PME sectorielles éligibles selon un certain nombre de critères auxquels répond la filière cinématographique. Cette nouvelle mesure fiscale vient compléter le dispositif des SOFICA qui permet jusqu'en 2011 aux PME et particuliers domiciliés en France de bénéficier d'une réduction d'Impôt sur le revenu, égale à 48% de leurs investissements dans des sociétés audiovisuelles et cinématographiques.

La société azuréenne Action Côte d'Azur Production One (A.C.A.P One S.A.S.), fondée au printemps 2008, par trois professionnels expérimentés en ingénierie financière, nouvelles technologies et gestion d'entreprises, a décidé d'utiliser ces mesures-phares au profit à la fois de l'industrie cinématographique et des contribuables concernés pour soutenir les projets cinématographiques de réalisateurs.


L'originalité du concept d'Action Côte d'Azur Production

« Réunis par une même passion pour le cinéma, nous avons décidé avec Yves Temmam, dirigeant de sociétés depuis 24 ans, Loic Strullu, programmeur et référenceur de sites internet et moi-même, directeur commercial de sociétés, de conjuguer nos compétences pour produire et coproduire des œuvres de qualité. Pour atteindre cet objectif, nous nous sommes appuyés sur l'expertise de professionnels du cinéma implantés comme nous sur la Côte d'Azur et avons mené notamment une réflexion approfondie des besoins avec la Commission du Film Alpes maritimes Côte d'Azur. explique Georges Fritsch, directeur Général et cofondateur. Le financement d'un film représente, en effet, un véritable parcours du combattant pour les producteurs qui doivent franchir de nombreuses étapes - de la prise en charge du scénario jusqu'à sa sortie en salles, avant d'espérer le voir atteindre le box office. Un handicap que la société ACAP One surmonte en amont, grâce à
la création d'un comité de lecture des scénarios et oeuvres retenus. Coordonné par Evelyne Colle, il est composé de professionnels prestigieux tous bénévoles parmi lesquels, Georges Lautner, Gérard Krawczyk, Denis Château, Daniel Basschieri, Franck Priot, Jean Pierre Casimir, Nicole Ruellé, Jean Jacques Fadda, Maître Biggle. Un comité technique assure de son côté la gestion financière des projets. « L'originalité de notre société repose sur l'association de ces deux expertises complémentaires - financière et culturelle - au sein d'une même structure. ajoute Georges Fritsch. Les contribuables imposés sur le revenu ou sur l'ISF peuvent ainsi, réduire leur fiscalité et investir dans la créativité, contribuant à créer des emplois dans un Art noble Majeur. ajoute Georges Fritsch. En tant qu'actionnaires, ils participent s'ils le souhaitent aux tournages des films qu'ils ont cofinancés et sont régulièrement informés des sommes invest
ies pour chaque production en toute transparence. Nous veillons également pour chaque contrat à garantir une gestion saine et la pérennité des investissements de façon à minimiser l'amplitude du risque. »

Pourquoi la Côte d'Azur ?

« Lieu d'accueil et de villégiature des plus grands metteurs en scène, réalisateurs et vedettes de cinéma, site privilégié de tournages pour ses décors naturels somptueux et sa lumière particulière, la Côte d'Azur est devenue un plateau de réalisations à ciel ouvert et grâce au Festival de Cannes en 50 ans un pôle mondial de l'industrie du cinéma, justifie Yves Temmam, Président d'Action Côte d'Azur Production One. Son célèbre tapis rouge est foulé par toutes les stars du 7ème Art. Ce rendez-vous annuel incontournable des professionnels du film attire 10 000 participants qui profitent en parallèle de cet environnement unique pour présenter et découvrir près de 4 000 films et projets dans un ensemble de 32 salles de projection. L'objectif d'Action Côte d'Azur Production One est de participer et d'impacter cette dynamique. Le soutien spontané de la Commission du Film alpes maritimes Côte d'Azur nous a confortés dans notre dém
arche. En tant que producteurs, nous souhaitons progressivement acquérir des parts de catalogue de films, dont la valorisation devrait générer des revenus récurrents. »

Moteur pour GIGOLA : Premier long métrage financé par ACAP One !

La Société Action Côte d'Azur Production One a coproduit le premier long métrage de Laure Charpentier intitulé GIGOLA, tiré de son livre éponyme et autobiographique qui relate dans les années 60, la vie tumultueuse d'une garçonne interprétée magistralement par Lou Doillon. A ses côtés un casting impressionnant, réunit Marisa Paredes, l'espagnol Eduardo Noriega, Rossy de Palma que l'on voit souvent dans les films de Pedro Almodovar et Thierry Lhermitte dans un rôle inhabituel terriblement sombre qui révèlera une nouvelle facette de son immense talent.
Une œuvre de qualité en compétition pour le Prix Jean Vigo durant le prochain Festival du film à Cannes.

D'avril à début juin 2010, tout particulier peut bénéficier de cet avantage fiscal et devenir actionnaire de la société Action Côte d'Azur Production One qui ouvre son capital pour participer à deux nouveaux projets cinématographique. Avis aux intéressés !


--
Contact Presse:
STELLARIS- Ltd
Dominique THIBAULT
06 18 45 15 38

Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=11731


--

Communiqué envoyé le 14.04.2010 21:58:07 via le site Categorynet.com dans la rubrique Economie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire